psychologue bordeaux

Perdre du poids : se faire accompagner par un psychologue

Contrairement à la croyance populaire, ce n’est pas le manque de nourriture nutritive et d’exercice qui empêche les gens de s’en tenir à leur plan de perte de poids, mais le manque de volonté et de motivation. Pour être en bonne santé et perdre ces quelques kilos en trop, il faut s’engager à modifier son mode de vie à long terme.La perte de poids est tout autant une question de changement mental que physique. Continue reading « Perdre du poids : se faire accompagner par un psychologue »

double menton

Comment le yoga du visage traite-t-il le vieillissement cutané ?

Il semble difficile de croire qu’une technique non invasive et exempte de produits chimiques existe pour lutter contre le relâchement cutané. Pourtant, le yoga du visage se veut être la solution miracle pour combattre les signes du temps sur la peau du visage. Il s’agit d’une énième forme de yoga reposant sur des exercices de musculation concentrés sur les parties du visage. Voici un tour d’horizon en vue de mieux comprendre le concept.

Qu’est-ce que le yoga du visage ?

Sylvie Lefranc, experte francophone du yoga du visage, définit la pratique par les mots « méthode holistique de prévention et de correction du vieillissement du visage ». La spécialiste suppose qu’elle s’adresse aussi bien aux hommes qu’aux femmes en quête d’un traitement efficace et naturel. Elle s’articule autour de 3 piliers majeurs :

  • La gymnastique faciale ;

  • Les postures de hatha yoga pour régénérer les organes vitaux ;

  • Les techniques de libération émotionnelle.

L’approche s’applique en prévention des rides et en correction esthétique. La spécialiste souligne cependant l’importance de la régularité et de la bienveillance afin de garantir une totale efficacité.

Quels sont les exercices pour assouplir la peau du visage ?

L’exercice du grand O vise à relâcher les tensions cumulées et à tonifier les muscles des joues. Il se résume à gonfler les joues et à souffler, comme pour éteindre une bougie. Si vous avez le goût du challenge, vous pouvez intensifier l’opération en appuyant sur les joues avec le bout de vos doigts de manière à accroitre leur musculation. Afin de corriger les rides de la patte d’oie, dirigez le bout de vos doigts sur vos tempes tout en serrant votre mâchoire. En desserrant vos dents, pressez le bout de vos doigts et resserrez votre mâchoire plus énergiquement. Maintenez quelques secondes et répétez l’opération 2 fois de suite.

Comment le yoga du visage muscle-t-il les traits ?

D’après l’experte francophone du yoga du visage, Sylvie Lefranc, la face est composée d’une cinquantaine de muscles. Les exercices constituent d’excellentes méthodes de tonification des paupières supérieures. Ils redessinent les volumes des pommettes et l’ovale du visage. À l’apparence rébarbative, les mouvements détendent efficacement les muscles contractés, responsables des rides d’expression. Les entrainements travaillent également l’aspect émotionnel et conservent la sérénité du visage. Par ailleurs, la spécialiste conseille l’usage du gua sha (un instrument de massage en pierre semi-précieuse) en complément pour augmenter ses bienfaits.

Quels sont les avantages du yoga du visage ?

Son accessibilité constitue son avantage majeur. En effet, la pratique s’adresse à tout le monde, petits et grands. Cependant, la fréquence varie en fonction de l’âge. Aussi, un jeune d’une vingtaine d’années n’a besoin que de 5 minutes de séances par jour. Un quarantenaire demande, quant à lui, un entraînement à raison de 10 minutes par jour afin d’assurer l’efficacité du traitement. À la portée de tous, le yoga du visage s’immisce facilement dans un rituel de beauté matinal ou nocturne. De plus, l’effet est immédiatement perceptible. Il suffit d’une séance pour oxygéner le teint, remonter les pommettes et ouvrir les sourcils.

osthéopatie

Points importants sur l’ostéopathie

L’ostéopathie est un traitement basé sur des techniques manuelles. Cet article vous parle de 4 points importants à savoir sur ce traitement.

Les principes de l’ostéopathie

Le principe fondamental est de traiter et rechercher les pertes de mobilité des structures qui forment le corps humain.

3 principes existent pour l’ostéopathie :

  • Les différentes fonctions du corps interagissent avec le système musculosquelettique.
  • Le corps humain comprend différentes parties. Cela sous entend que si une affection arrive à une partie du corps, cela se sent également dans les autres parties.
  • Le corps peut s’auto-réguler et trouver des remèdes pour se soigner et limiter les affections.

Les champs d’action de l’ostéopathie

Elle agit sur :

  • le système neuro-végétatif : l’hyper nervosité,l’anxiété…
  • le système génito-urinaire : cystite, stérilité fonctionnelle…
  • l‘ORL et le système pulmonaire : rhinites, sinusites, céphalées, bourdonnements, asthme, migraines, bronchites…
  • le système cardio-vasculaire : congestion veineuse, hémorroïdes, oppressions…
  • les membres et l’appareil locomoteur : entorses, lombalgies, scolioses, douleurs articulaires…
  • le système neurologique : névralgies cervico-brachiales, cruralgies, sciatiques, intercostales…
  • le système digestif : ballonnements, colites, digestion difficile, troubles hépato-biliaires, acidité gastrique…

Les bienfaits de l’ostéopathie

L’ostéopathie peut agir :

  • En traitement

Elle a la capacité de soulager les affections et les troubles musculo-squelettique causés par le travail prolongé devant l’ordinateur. Aussi, elle agit aussi sur les problèmes aigus tels que les lombalgies, les douleurs périnatales et articulaires, les entorses, les tendinites et les scolioses. Elle soulage également l’épine de Lenoir et la fasciste plantaire. En outre, l’ostéopathie traite d’autres affections et maladies comme la constipation, les douleurs et dysfonctions gynécologiques, les cystites, la stérilité fonctionnelle, l’asthme, les sinusites, les rhinites, les vertiges, le stress, l’anxiété…

  • En prévention

C’est surtout pendant la grossesse qu’il faut mettre en avant l’ostéopathie en prévention. Elle traite certains problèmes de la grossesse tels que les douleurs lombaires et articulaires. Pour faciliter également le déroulement de l’accouchement, l’ostéopathie aide à améliorer la mobilité du bassin de la femme enceinte et de son axe vertébral. En prévention, il est aussi recommandé de consulter un ostéopathe pour réaliser un examen des nouveaux-nés, notamment pour corriger les traumatismes causés par l’accouchement.

  • Dans le soulagement de la lombalgie

L’ostéopathie joue un grand rôle dans cette maladie, car elle réduit plus efficacement la douleur par rapport à un traitement placebo. Elle constitue donc une solution alternative aux médicaments pour les personnes souffrant de ce type de douleur, même des douleurs chroniques. En effet, l’ostéopathie a une effet positif dans le soulagement des douleurs aiguës ou chroniques. Elle est plus efficace qu’un analgésique.

  • Dans la diminution de certains symptômes liés à l’asthme

L’ostéopathie contribue à l’amélioration du débit expiratoire de pointe du patient.

  • A la suite d’une intervention chirurgicale

L’ostéopathie aide les gens ayant subit une intervention chirurgicale à retrouver leur mobilité .

  • Dans le soulagement de la sphère intestinale et céphalique

Ce traitement aide à soulager les maux de tête causés par des blocages dans le cou et par des raideurs des aponévroses du crâne. Elle agit également en cas de syndrome du côlon irritable, de ballonnements, etc.

Les contre-indications de l’ostéopathie

Elle est relativement contre-indiquée en cas de :

  • hernies inguinales ou crurales
  • hernies discales
  • lcrise de migraine …

Par contre, il y a des contre-indications totales en cas de :

  • poussée inflammatoire
  • fièvre ou tout processus infectieux
  • inflammation
  • tumeur bénin ou malin
  • maladie neurologique

Bref, si vous souhaitez consulter un ostéopathe, adressez-vous à Martin Bérengère. Elle est diplômée et spécialisée en ostéopathie, mais possède également un diplôme en urgence sportive sur terrain.

matériels médicaux

Ce qu’il faut savoir sur les matériels médicaux

Que vous soyez particulier ou professionnel, il faut connaître l’usage du matériel médical avant son achat. En effet, il existe des produits qui ne sont pas destinés à l’usage médical, mais qui sont fréquemment utilisés par les professionnels de la santé comme les fiches patients, les ampoules ou les lecteurs de carte Sésam-vitale. Ainsi, pour ne pas vous tromper dans le choix des équipements à acheter, vous devez connaître les critères de sélection d’un dispositif médical.

Notion sur le dispositif médical

Il faut se référer au règlement européen n° 2017/745 du 5 avril 2017 pour savoir ce qu’est vraiment un dispositif médical. Cet article stipule que les matériels médicaux sont des instruments, matières ou articles destinés à être utilisé à une fin spécifique, c’est-à-dire à soigner un malade.

Pour ce faire, des diagnostics, des contrôles, des traitements peuvent être effectués à partir de ces appareils et logiciels.

Ce même article précise également que les produits qui servent de nettoyage, de désinfectant ou de stérilisation aux équipements médicaux entrent dans la catégorie de dispositif médical.

Quel est le sens du terme « destiné par un fabricant » ?

Il existe sur le marché plusieurs produits qui sont presque identiques, mais dont la finalité n’est pas la même. Chaque fabricant doit définir la finalité des équipements qu’il construit.

Ainsi, les matériels pour réaliser des sutures ne sont pas tous destinés à usage médical, car le constructeur n’a pas revendiqué que cette dernière soit à usage professionnel. Tel est aussi le cas pour les thermomètres, les instruments de mesure qui ne sont pas uniquement utilisés pour prendre la température corporelle (fin médicale), mais aussi la température d’objets (fin personnel).

Quelle est la différence si vous achetez un matériel médical ou pas ?

Le domaine de la médecine est un cas très sensible, il faut des dispositifs médicaux sûrs lorsqu’on travaille. Pour cela, il est préférable d’acheter des matériels de santé qui répondent à des exigences spécifiques. Ces obligations se rapportent à la conception, à la fabrication et à la commercialisation ainsi que la surveillance des produits après la mise en vente. Vous pouvez trouver des équipements médicaux qui répondent aux normes et aux règles en vigueur auprès des professionnels comme la Pharmacie de la Rivière.

Par ailleurs, les exigences deviennent de plus en plus nombreuses en fonction de la classe du produit.

Que veut dire classe d’un matériel médical ?

La classe est le niveau de danger du matériel lorsque le patient ou son opérateur l’utilise. Il s’agit aussi de la finalité d’utilisation du produit fabriqué par le fabricant.

Quatre classes peuvent être distinguées : un stéthoscope, une compresse, un otoscope. Un électrocardiographe, un doppler entrent dans la deuxième classe.

Pour la troisième et quatrième catégorie, les produits ne sont pas destinés à la vente au public, mais seulement aux professionnels.

Ainsi, la classe d’un dispositif est déterminée par son fabricant et cela en fonction de quelques critères comme la durée d’utilisation, si le produit fonctionne à l’aide d’une source d’énergie, etc.

Cependant, afin de pouvoir mettre sur le marché le matériel, il faut qu’il soit conforme.

Comment savoir la conformité d’un produit ?

Lors de l’achat d’un dispositif médical, il existe un marquage de conformité sur le produit. Ce marquage indique que le matériel répond aux exigences demandées par le règlement européen du 5 avril 2017. Vous pouvez trouver sur l’étiquette la lettre « CE » et le numéro d’identification de l’organisme notifié qui a approuvé la conformité du fabricant.

Par ailleurs, pour plus de précautions, des autorités compétentes sont en charge d’effectuer des vérifications régulières sur la date de validation du produit.

les points d'acupuncture

Essayez l’acupuncture

L’Acupuncture est une technique relevant de la médecine traditionnelle chinoise. En théorie, son principal objectif est de rééquilibrer les flux d’énergie qui circulent dans notre corps. Et pour ce faire, il suffit de poser des aiguilles sur certains points du corps, appelés « points d’acupuncture ». Focus sur cette pratique ancienne qui commence à séduire beaucoup de gens aujourd’hui.

Brève histoire de l’acupuncture

L’acupuncture a été déjà pratiquée bien longtemps par les Chinois. Elle remonte jusqu’à la Dynastie Zhou si on se réfère à la découverte des aiguilles. Les Chinois appellent cette pratique « Zhen Jiu », qui signifie l’art des aiguilles et de la moxibustion. En revanche, l’appellation « acupuncture » revient aux Jésuites envoyés par Louis XIV du 16e siècle.
Cette pratique fonde ses principes sur le Taoïsme, une doctrine à la fois religieuse et philosophique qui enseigne l’unité de la nature et de l’homme. Autrement, le Huangdi Nei Jing constitue le livre de référence des acupuncteurs. Il est le plus ancien des ouvrages de médecine traditionnelle chinoise.

L’art des aiguilles

Les aiguilles constituent les premiers instruments de soin que les Chinois ont utilisés. C’est ce qui fait même son nom en Europe, parce que « acus » signifie « aiguille ».

La moxibustion

Cette technique consiste à chauffer les points d’acupuncture. Le moxa, le plus souvent fabriqué en bâtonnet ou en cône, est l’instrument utilisé pendant la thérapie.

L’acupuncture par les ventouses

Le principe, c’est d’attirer le mauvais sang. L’acupuncteur applique des verres chauffées à l’aide d’une bougie sur les points correspondant au trouble.

L’acupuncture moderne

Grâce à l’évolution technologique, la médecine a trouvé d’autres moyens de stimuler les points d’acupuncture.

LE TENS-Acupuncture ou neurostimulation électrique transcutanée

L’électrostimulation est la forme la plus évoluée de l’acupuncture. Désormais, la moxibustion peut se faire à l’aide des électrodes. Ces derniers, placés sur les points d’acupuncture, jouent le rôle des aiguilles traditionnelles. Autrement, le courant qui passe à travers ces électrodes remplace la chaleur provoquée par les moxa brûlé.

Quels sont les troubles que l’acupuncture soigne ?

Le stress

Le stress peut être traduit comme une agglomération d’énergies négatives à l’intérieur du corps. On devient anxieux et nerveux quand on est stressé. Le pire, c’est qu’on arrive mal à dormir. Rien de tel qu’une séance d’acupuncture pour équilibrer ces énergies qui partent en pagaille.

La dépression

La dépression s’agit d’un trouble mental qui se traduit le plus souvent par la mauvaise humeur. Nombreux symptômes se présentent quand on est en dépression. Aujourd’hui, l’acupuncture peut substituer la psychothérapie dans la réduction de ces derniers.

L’addiction

Parfois, s’arrêter d’une mauvaise habitude peut s’avérer difficile, voire impossible. Même après un traitement sérieux, la majorité d’entre nous rechutent encore. Alcool, cigarette et stupéfiants constituent des vices qui emprisonnent chacun de nous. Essayez de les vaincre avec les aiguilles de l’acupuncture. Pour les personnes qui ont l’habitude de prendre des somnifères, quelques séances d’acupuncture rendront vos sommeils plus agréables.

Le déroulement d’une séance d’acupuncture

Informez vous d’abord

Même si l’acupuncture ne présente aucun risque ni d’effet secondaire, il est nécessaire d’informer votre médecin habituel. C’est lui qui jugera si la thérapie est vraiment nécessaire pour votre état de santé. Autrement, il pourra vous informer sur les démarches à faire si vous le devez. Il pourra même vous mettre en relation avec les spécialistes qu’il connaît. Vous pouvez procéder d’une autre manière en faisant des recherches sur internet. Là, vous trouverez les témoignages et les recommandations des gens qui ont déjà fait la thérapie. L’acupuncture ne reste pas seulement un savoir-faire des Chinois. Bon nombre de spécialistes de tous les pays se sont mis à la pratique de nos jours. Informez-vous et prenez un rendez-vous avec celui qui vous est proche.

Préparation avant la séance

Une fois le rendez-vous pris, il vous faut préparer physiquement, mentalement, voire spirituellement. Il se peut que vous enleviez vos habits au moment de la thérapie. Ce qui fait que vous devez prendre une bonne douche avant d’aller à la séance. Faire un vide dans votre tête est aussi recommandé. La raison est que vous devez vous concentrer un peu plus sur la thérapie. La préparation mentale concerne aussi l’enlèvement de la peur des aiguilles.

La séance proprement dite

Pour le bon déroulement de la thérapie, l’atmosphère dans la pièce doit être paisible. Une musique apaisante n’est pas de refus pour une belle détente. Étant donné que les aiguilles constituent les instruments de base de la thérapie, l’acupuncteur doit veiller à ce qu’elles soient de bonne qualité.
En général, la thérapie se déroule en deux étapes. La toute première étape, c’est d’allonger le patient sur un lit
dédié à la séance. Il faut qu’il puisse être bien à l’aise et détendu avant de commencer la séance. Et en référence au trouble du patient, l’acupuncteur place les aiguilles sur les points concernés.