Ambulance ou VSL, que choisir ?

En cas d’urgence médicale (accident, début d’accouchement…), la plupart des personnes qui ne possèdent pas de voitures sont prises de panique et se montrent hésitant quant au choix du mode de transport (ambulance ou VSL). Alors, lequel de ces deux types de transports est le plus adapté pour un transport médical ? La réponse dans cet article.

L’ambulance

Par rapport au VSL, l’ambulance bénéficie d’une popularité élevée grâce à la culture populaire, les médias, les films et les séries télévisées. C’est un véhicule conçu pour transporter les personnes blessées vers un établissement sanitaire privé ou public (hôpital, clinique, centre pédiatrique, maison de retraite…). Il est équipé du matériel nécessaire au confort, à la surveillance et aux premiers soins. Les ambulances sont disponibles à toute heure et à n’importe quel jour de la semaine. Elles se démarquent des autres véhicules grâce à leurs avertisseurs sonores et lumineux, leur sérigraphie et leur gabarit. On distingue 3 types d’ambulances :

Les ambulances type A

Également appelé ambulance légère, ce type de transport médicalisé est le plus commun de tous. C’est un véhicule équipé pour transporter des personnes dont l’état de santé ne peut pas être qualifié de grave. Le transport est effectué en position allongée ou semi-assise. Ci-dessous les caractéristiques des ambulances type A :

  • Véhicule utilitaire léger ;
  • Peinture uniforme blanche ;
  • Image d’une croix médicale bleue sur le capot et les portes ;
  • Signal sonore continu en 3 tons (do-mi-do) ;
  • Feux à éclat à l’avant et/ou rampe lumineuse à l’arrière.

Ce véhicule peut être sollicité par le patient ou bien par un centre de santé. De nos jours, de plus en plus d’organismes privés et publics proposent un service d’ambulance, de taxi et de VSL. C’est le cas de l’entreprise SOS AMBULANCES MARIETTE, située à Mortagne-au-Perche.

Les ambulances type B

Ce sont les ambulances de secours et de soins d’urgence que l’on contacte pour évacuer les personnes blessées ou accidentées dans des manifestations, des événements et des rassemblements (festival, concert…). Elles sont généralement utilisées par des sociétés privées ou des associations agréées de sécurité civile. Comme les ambulances type A, elles sont convenablement équipées pour assurer la surveillance et la stabilisation de l’état du patient. Selon son état, la personne transportée est en position semi-assise ou allongée. Voici les particularités visuelles des ambulances type B :

  • Véhicule utilitaire ;
  • Peinture uniforme blanche ;
  • Image d’une croix médicale bleue sur le capot et sur les portes ;
  • Avertisseurs sonores 3 tons (do-mi-do) ou 2 tons (si-la), en fonction de l’intervention ;
  • Feux à l’éclat à l’avant, rampe lumineuse à l’arrière et feux de pénétration sur la calandre ;
  • Sérigraphie ASSU sur le pavillon et sur les portes ;
  • Sérigraphie de l’association qui utilise le véhicule (exemple : croix rouge) ;
  • Zébrage rouge et blanc à l’arrière et sur le capot de l’ambulance.

Les ambulances type C

Ce dernier type d’ambulance est dédié au transport de personnes dont l’état de santé peut-être qualifié de grave ou de critique. Ce véhicule est équipé d’outils et de matériel médicaux de soins intensifs et de réanimation comme un défibrillateur, un matériel d’incubation, un matériel d’oxygénothérapie, un matériel pédiatrique et un insufflateur. Selon son état de santé, la personne est transportée en position allongée ou semi-assise. Les ambulances type C sont sollicitées par le SAMU ou par les sapeurs-pompiers.

Le VSL

Contrairement aux ambulances qui assurent le transport des personnes en position allongée ou semi-assise, les VSL (Véhicules Sanitaires Légers) ne peuvent transporter des malades qu’en position assise. Ce véhicule est donc exclusivement destiné aux personnes victimes d’une blessure que l’on peut qualifier de minime. Bien qu’ils soient aussi équipés de matériel de secours, les VSL ne conviennent pas à tout le monde. Ils sont surtout destinés aux individus qui peuvent supporter un long trajet en position assise. À l’instar des ambulances, ces véhicules se distinguent des autres par leur aspect extérieur : couleur uniforme blanche, véhicule 4 portes et croix bleue à 6 branches.

Faire appel à un service d’ambulance : quels sont les avantages ?

Pour un traitement médical régulier dans un hôpital ou pour une hospitalisation en urgence, il est conseillé de faire appel à une ambulance. Ce moyen de transport médical offre de nombreux avantages pour les patients. Pour en savoir plus sur le service, lisez ces quelques lignes.

Quand faire appel à une ambulance ?

Tout le monde ne peut pas bénéficier d’un service d’ambulance. Il existe certaines situations où ce moyen de transport est une nécessité.

En effet, l’ambulance intervient dans des situations d’urgence. Parmi les états graves et critiques, il se peut que la personne ne bouge plus, ne réagit plus, ne respire plus, a du mal à respirer ou perd beaucoup de sang. Dans ces différents cas, l’ambulance peut se déplacer pour l’emmener vers un centre de soin.

Ainsi, pour les petites éraflures, les ecchymoses ou autres situations non graves, l’ambulance n’est pas obligée de venir.

D’un autre côté, l’ambulance est à votre disposition si vous devez suivre un traitement médical régulier et obligatoire dans un hôpital ou une clinique. Si le suivi n’est pas obligatoire, vous pouvez demander à votre médecin traitant de vous ordonner à utiliser une voiture sanitaire légère.

Pourquoi faire appel à une ambulance ?

L’appel à un service d’ambulance offre de nombreux avantages pour le patient. Celui-ci bénéficiera d’un service de qualité ainsi que d’un transport sécurisé et rapide.

La principale mission d’une ambulance est d’assurer votre bonne santé. Pour ce faire, les ambulanciers veillent à votre santé durant tout le trajet. Expérimentés, formés et certifiés, ils vous donnent les premiers soins nécessaires afin d’augmenter votre chance de survie.

De plus, l’ambulance est dotée de tout le matériel nécessaire pour assurer des soins de qualité ainsi qu’un trajet confortable et dans les meilleures conditions.

Par ailleurs, l’ambulance assure des interventions rapides. Faisant partie des véhicules prioritaires et ayant des signalisations sonores et lumineuses, l’ambulance peut arriver à l’endroit indiqué et à l’hôpital dans un court laps de temps. Ainsi, le trajet sera plus rapide qu’avec une voiture particulière. C’est un réel gain de temps qui permet de sauver la vie du patient.

D’un autre côté, faire appel à une ambulance permet de bénéficier d’un remboursement des frais de déplacement pour le trajet aller et retour. Pour pouvoir en profiter, il faut avoir un accord au préalable de la part du médecin traitant concernant le transport médicalisé. Cette prise en charge limitera vos dépenses sur vos frais de santé.

Que faire avant l’arrivée des ambulances ?

Même si l’ambulance effectue des interventions rapides, il faut mettre le patient hors de danger avant son arrivée. Pour ce faire, vous devez essayer de stopper l’hémorragie, de réaliser un massage cardiaque, une bouche à bouche… Pour stopper l’hémorragie d’une personne blessée, vous pouvez par exemple faire une pression avec n’importe quel tissu ou utiliser une ceinture pour faire le garrot. N’hésitez pas non plus à réconforter le patient avec des paroles bienveillantes et rassurantes. Cela pourrait lui remonter le moral avant l’arrivée de l’ambulance.

Dans tous les cas, vous devez éviter de lui donner à manger ou à boire.

Quelle ambulance appeler ?

Il existe de nombreuses ambulances dans une ville ou un département. Pour trouver la meilleure ambulance, assurez-vous que celle soit équipée de matériel moderne, performant et complet. Il est aussi avantageux que l’ambulance soit bien nettoyée, désinfectée, entretenue et climatisée. Cela assure un transport confortable et en toute sécurité.

D’un autre côté, les ambulanciers doivent être expérimentés, compétents, formés et réactifs.

Vous êtes à la recherche d’une ambulance à Sainte-Gauburge-Sainte-Colombe ? Vous pouvez faire appel aux Ambulances Aiglonnes et Valburgeoises.

https://www.ambulance-taxi-mariette.fr/

Les spécificités du transport sanitaire

Vous devez savoir que le transport sanitaire ne concerne pas uniquement les ambulances, mais également les véhicules sanitaires légers et les taxis conventionnés. Au fil du temps, ce service s’est développé progressivement grâce à la concurrence qui est établit par de nombreuses compagnies de transports. Pour en savoir plus sur ce sujet, lisez cet article.

Un service complètement innovant

Le transport médical est autrefois assuré par la civière portée à la main. Aujourd’hui, il a connu une grande innovation, notamment en matière de praticité, de confort du patient, mais surtout de rapidité. Ainsi, les transferts de malades vers les établissements de soins et les centres hospitaliers se font désormais par voiture. Ce service est garanti par les taxis conventionnés, les véhicules sanitaires légers et les ambulances.

Le choix concernant ces moyens de transport dépend généralement de l’avis du médecin. En effet, c’est la seule personne à pouvoir évaluer l’état général de son patient et de conclure si celui est en état de voyager en position allongée ou assise. Ainsi, si le malade a besoin d’être transporté sur un brancard ou d’une surveillance permanente, ce même médecin le prescrira. Dans ce cas, contactez une compagnie qui pourra assurer un service de transport équipée de véhicules fiables et professionnels dans le métier de transport médical. Ainsi, faites appel à SOS AMBULANCES MARIETTE, situé à Mortagne-au-Perche. Cette entreprise de transport sanitaire est entièrement à votre disposition si vous avez besoin des services d’une ambulance ou d’un taxi dans l’Orne.

Quelles sont les différents types de transport de malades ?

Il existe divers types de transport médical, notamment :

  • Le transport assis professionnalisé : comme le taxi conventionné et le VSL ;

  • L’ambulance ;

  • Le transport en commun ou individuel ;

  • L’hélicoptère et l’avion.

1 – Le transport assis professionnalisé par un taxi conventionné ou un VSL

Les Véhicules Sanitaires Légers ainsi que les taxis conventionnés sont généralement prescrits dans le cas où le transport est en lien :

  • À une hospitalisation ambulatoire, complète ou partielle ;

  • Aux examens ou traitements qui sont prescrits au titre de l’Affection de Longue Durée ou ALD dont souffre le malade ;

  • À un accident de travail et une maladie professionnelle ;

  • À un déplacement pour des séances de radiothérapie, de dialyse ou de chimiothérapie ;

  • À un rendez-vous pour un contrôle médical ou pour une visite chez un fournisseur d’appareillage ;

Cependant, ce type de transport est principalement réservé aux patients qui présentent :

  • Une incapacité ou une déficience physique invalidante qui nécessite une aide humaine et technique au déplacement ;

  • Une incapacité ou une déficience physique ou intellectuelle qui exige l’aide humaine afin de transmettre les informations importantes à l’équipe soignante ;

  • Une déficience qui nécessite le respect des règles d’hygiène ;

  • Une déficience qui nécessite une prévention des risques infectieux.

2 – Le transport en ambulance

Ce mode de transport est généralement prescrit quand l’état général du malade nécessite :

  • Un transport permettant une position semi-assise ou allongée ;

  • Un portage ou un brancardage ;

  • Une surveillance permanente par une personne qualifiée, et cela, durant tout le trajet ;

  • Une administration pendant l’absence de germes.

Néanmoins, le malade en question peut librement choisir la compagnie de transport médical qui lui convient le plus.

3 – Le transport en commun ou individuel

Quand le malade peut se déplacer sans assistance particulière, c’est-à-dire, par ses propres moyens, il peut utiliser sa voiture. Il a aussi la possibilité de prendre le métro, le bus, le train et d’autres transport commun.

4 – Le transport sanitaire par hélicoptère

L’avantage avec ce mode de transport, c’est sa rapidité, son efficacité et sa fiabilité. Mais le malade n’a droit à ce transport que seulement si son état est très préoccupant.

Les transports sanitaires pris en charge par l’assurance maladie

Le transport sanitaire est réservé aux personnes malades (affection de longue durée, accident du travail, maladie professionnelle, etc.), blessées ou parturientes. Elles ont besoin d’une attention particulière compte tenu de la fragilité de leur état de santé. Le recours à un transport sanitaire est notamment accordé pour les déplacements liés à l’état de santé du patient.

Les cas pris en charge

  • l’hospitalisation d’une personne malade (entrée ou sortie d’un hôpital),
  • les traitements ou les examens dans un centre médical (radiothérapie, chimiothérapie, hémodialyse, etc.),
  • le transfert d’un centre médical à un autre,
  • le transfert sanitaire pour une longue distance (plus de 150 km du domicile du patient) ou en série (faire quatre fois un trajet de plus de 50 km sur deux mois),
  • le transport d’urgence,
  • le transport des personnes ayant une pension d’invalidité ou autres,
  • le transport des femmes enceintes (à un stade avancé de la grossesse) jusqu’à quelques jours après l’accouchement,
  • l’hospitalisation d’un bébé de moins de 30 jours.

Sont considérés comme des centres médicaux : les hôpitaux, les cliniques, les centres d’examen médical, les laboratoires d’analyse, les centres de rééducation fonctionnelle et les centres de traitements divers. Sachez que si le massage thérapeutique fait partie des soins prescrits par votre médecin, votre transport vers le salon de massage indiqué est également pris en charge.

Le mode de transport

Le transport peut concerner le trajet aller-retour, surtout lorsqu’il s’agit d’un traitement ou d’un examen médical. Il s’effectue en ambulance, en véhicule sanitaire léger (VSL), en taxi conventionné, en transport en commun ou en véhicule personnel suivant les moyens à disposition de chacun, l’urgence de la situation et l’avis de votre médecin traitant. D’une manière générale, le transport d’un malade assis est assuré par tous les véhicules sanitaires comme les taxis conventionnés (taxis agréés par la Caisse Primaire d’Assurance Maladie) ou les VSL. Ils sont adaptés si votre état de santé requiert un confort optimal (prévention des malaises pendant le transport) et des règles d’hygiène strictes. Vous pouvez aussi prendre un véhicule personnel ou un bus pour vous rendre à un centre médical. Le transport allongé, par contre, se fait en ambulances. Elles sont équipées d’un matériel complet et les ambulanciers sont également à vos côtés pour fournir les soins nécessaires pendant le trajet. Si vous recherchez un ambulancier à Sainte-Gauburge-Sainte-Colombe, contactez l’entreprise Ambulances Aiglonnes et Valburgeoise. Elle est à votre service 7 j/7 et 24 h/24.

Le remboursement des frais de transport

La sécurité sociale rembourse les frais de déplacement sur prescription médicale. Celle-ci est rédigée par le médecin traitant s’il juge le transport sanitaire nécessaire. La rédaction de la prescription intervient avant les déplacements, sauf pour le cas des transports d’urgence : une évacuation d’un lieu d’accident, un malaise grave soudain, une femme parturiente, etc. Dans ce cas, la prescription médicale sera rédigée ultérieurement.

Outre la prescription du médecin, le remboursement des frais d’un transport sanitaire nécessite une convocation à un rendez-vous médical. Le mode de transport à utiliser peut également figurer sur cette convocation. Dans ce cas, la convocation à elle seule suffit pour justifier le transport sanitaire.

Le taux du remboursement des frais de transport pris en charge par la sécurité sociale peut être intégral ou partiel. Cela dépend du mode de déplacement choisi et de la situation du patient. Il est généralement pris en charge dans sa totalité pour les personnes suivantes :

  • celles qui souffrent d’une Affection de Longue Durée (ALD),
  • les femmes enceintes (à un stade avancé de la grossesse) et les nouveaux-nés d’un mois au plus,
  • les victimes d’une maladie professionnelle ou d’un accident de travail.

Informez-vous directement auprès de votre compagnie d’assurance pour savoir quelles sont les démarches à effectuer pour le remboursement de vos frais de déplacements.

Ce qu’il faut savoir sur les services d’ambulance

En cas d’accident, de maladie grave ou tout simplement d’un suivi régulier d’un traitement dans un centre médical, il est conseillé de faire appel aux services d’ambulance. De ce fait, les déplacements seront simplifiés et rapides. Pour en savoir plus sur ces services, découvrez ces quelques lignes.

Pourquoi faire appel aux services d’ambulance ?

Faire appel aux services d’ambulance ou de transport médicalisé présente de nombreux avantages. En premier lieu, en vous déplaçant dans une ambulance, votre bien-être sera assuré le long du trajet. Une équipe d’ambulanciers sera à votre disposition durant le transport. Formés et expérimentés, les ambulanciers vous apportent les premiers soins de secours en cas de besoin. Vous aurez ensuite autres soins à l’hôpital.

D’un autre côté, sachez qu’une ambulance dispose d’une certification pour le transport médicalisé. De ce fait, celle-ci vous assure un déplacement confortable. Vous serez bien posé jusqu’à votre arrivée dans un centre de soin.

La rapidité figure aussi parmi les avantages de faire appel aux services d’ambulance. Que vous avez besoin ou non d’un soin d’urgence, l’ambulance peut vous conduire immédiatement vers un centre de soin. De plus, avec son droit de priorité, elle peut facilement éviter les trafics.

Par ailleurs, faire appel aux services d’ambulance permet d’avoir un remboursement sur les frais de déplacement. Toutefois, vous devez recevoir un accord préalable de votre médecin traitement pour le transport médicalisé afin de profiter de la prise en charge.

Quand faire appel aux ambulances ?

Comme cité ci-dessus, vous pouvez faire appel à une ambulance aussi bien pour vos rendez-vous quotidiens avec un médecin que pour une hospitalisation. Cependant, il existe certaines situations d’urgence pour lesquelles vous devez impérativement appeler une ambulance.

Ce sont par exemple lorsque la personne perd beaucoup de sang, ne bouge pas, ne respire pas ou ne réagit pas. Les services d’ambulance sont aussi requis lorsque la personne a des difficultés à respirer ou lorsqu’elle est en état de choc.

En revanche, il n’est pas obligatoire de faire appel à une ambulance en urgence lorsque :

– la personne blessée est consciente et peut bouger

– la personne a de petites éraflures

– la personne a des fractures non critiques

Il se peut que vous ne connaissiez pas l’état de gravité de la situation. Dans ce cas, vous pouvez toujours appeler les services d’urgence pour savoir ce qu’il faut faire.

Quels sont les gestes à faire avant l’arrivée des ambulanciers ?

Avant l’arrivée des ambulanciers, il existe certains gestes à faire pour mettre la personne malade hors état de danger. Ainsi, dans le cas où celle-ci saigne beaucoup, il est conseillé d’appliquer une pression directe sur la blessure avec une serviette ou un tissu quelconque. Cela va stopper l’hémorragie. De la même façon, vous pouvez prendre la ceinture pour le garrot.

En même temps, n’hésitez pas à apporter un soutien moral à la personne concernée. Pour ce faire, vous pouvez lui dire des mots bienveillants, et lui aider à se détendre.

Dans tous les cas, évitez de lui donner à manger ou à boire.

D’un autre côté, si la personne malade a perdu connaissance, n’hésitez pas à faire une réanimation cardiopulmonaire si vous pouvez le réaliser. Si vous ne savez pas en faire, demandez à une autre personne.

Par ailleurs, lors de l’arrivée des ambulanciers, vous devez leur passer la relève. Ils réaliseront les premiers soins et sont formés pour les faire. Il ne vous reste plus qu’à accompagner le malade jusqu’à l’hôpital.

Quelle ambulance appeler en cas de besoin ?

Il existe divers services d’ambulance dans les divers secteurs de la région. Si vous recherchez un spécialiste du transport médical à Fréjus et alentour ? Contactez SUD AMBULANCES. Son équipe peut intervenir 24h/24 et 7j/7.