Comment gérer les DASRI ?

Par souci de sécurité et d’hygiène, les DASRI ou déchets d’activités de soins à risques infectieux doivent faire l’objet d’une bonne gestion dès leur production. Voici quelques informations pratiques pour les trier, jeter, éliminer et les recycler dans d’excellentes conditions.

Triage des DASRI

Les déchets de soins sont à trier selon leur catégorie :

– les déchets piquants, coupants et perforants (aiguilles, lames, cathéters, rasoirs, bistouris…),

– les déchets mous (tubulures, seringues sans aiguille, compresses, pansements…),

– les déchets semi-liquides (poches de liquides, tubes de prélèvement de sang, drains, flacons d’aspiration, crachoirs…),

– les objets souillés par du sang ou autres liquides biologiques (poches de sang, transfuseurs…),

– les déchets dangereux (médicaments non utilisés, pièces anatomiques, déchets issus des traitements anticancéreux…),

– les déchets anatomiques humains.

Conditionnement des DASRI

Chaque type de déchet doit être conditionné dans des emballages adaptés.

– Les déchets semi-liquides seront jetés dans des fûts et bidons pour des DASRI liquides.

– Les déchets mous seront emballés dans des cartons et sacs plastiques.

– Le matériel piquant, coupant et perforant est placé dans des mini collecteurs de couleur jaune, des boîtes à aiguilles, des bidons plastiques résistants à la perforation, étanches aux fuites, et adaptés au levage et au gerbage en position verticale.

– Les pièces anatomiques seront stockées dans des emballages rigides et bien étanches à usage unique.

Entreposage des DASRI

Les DASRI doivent être stockés à l’abri de la chaleur, à l’écart du public et dans un local facilement lavable, bien sécurisé, ventilé, éclairé et protégé des intempéries.

Si vous produisez :

– à peu près 100 kg de DASRI par semaine, les déchets ne pourront pas être stockés pour plus de 72 h.

– moins de 15 kg de DASRI par mois, il faut les collecter avant les 7 jours qui viennent.

– 5 kg de DASRI par mois, vous avez 1 mois avant de les collecter.

– moins de 5 kg de DASRI, vous avez 3 mois pour les stocker.

Il faut également noter que le compactage, le tassage et la congélation des DASRI sont interdits. Les pièces anatomiques sont entreposées dans un local frigorifique dédié et conservées entre 0° et 8° pendant 8 jours.

Collecte et transport des DASRI

La collecte et le transport des DASRI sont, ensuite, assurés par une société agréée pour la collecte et le transport des DASRI. Les déchets doivent être conditionnés, marqués, étiquetés et transportés conformément à la réglementation sur le transport des matières dangereuses (arrêté ADR).

Traitement des DASRI

Le traitement des DASRI se fait soit :

– par incinération dans des fours dédiés et à une température minimum de 850 degrés.

– par banalisation ou désinfection pour neutraliser les risques infectieux et par la suite orienter les déchets vers la filière des ordures ménagères classiques.

Medical Recycling, votre collecteur de DASRI en Île-de-France

Medical Recycling est un acteur indépendant dans le domaine des déchets d’activités de soins à Bondoufle. Il prend en charge la collecte, le recyclage et la destruction de DASRI dans toute l’Île-de-France (Paris, Créteil, etc.), depuis plus de 15 ans. Sollicitez ses services pour assurer la bonne gestion de vos DASRI. Il travaille pour tous les producteurs de DASRI (particuliers, laboratoires, établissements de santé, professionnels de santé, etc.).

Medical Recycling se démarque de ses concurrents par sa démarche « éco responsable ». L’élimination des DASRI répond à la norme NFX 30 503 avec une très faible empreinte environnementale. En 2013, Medical Recycling a été récompensée par le « Prix de l’Environnement » décerné par la CCI de l’Essonne. Contactez-la pour bénéficier de ses services.

Comment gérer vos DASRI ?

elon l’article R 1335 – 2 du Code de la Santé Publique, toute personne qui produit des Déchets d’Activités de Soins à Risques Infectieux ou DASRI est tenue de les éliminer. Pour en savoir plus, trouvez dans cet article toutes les informations importantes .

Les DASRI, c’est quoi ?

Ils englobent les déchets provenant de l’activité de soins et assimilés. En d’autres termes, ils regroupent les outils ayant été infectés par des microbes. Un objet qui a été en contact avec un matériel infectieux est également traité comme DASRI. Sur ce, ces derniers doivent être mis à l’écart du public et doivent être placés à l’abri de la chaleur. De plus, ils doivent être gérés, triés et traités par mesure de sécurité.

Quels sont les déchets inclus dans le DASRI ?

Il existe toute une liste de déchets concernés. En premier lieu, il y a ce qu’on appel les « déchets mous » englobant les pansements, les seringues dépourvus d’aiguille, les tubulures et les compresses. En second lieu, il y a les « déchets tranchants, coupants, piquants ou perforants » comme les rasoirs, les aiguilles, les ampoules coupantes, les lames, les ciseaux, etc. En troisième lieu, il existent des « déchets semi-liquides », qui sont tous visés par la réglementation des DASRI. Ce sont principalement les poches de liquides (comme les poches de sang), les drains, les outils de prélèvement de sang, les crachoirs ainsi que les produits sanguins (transfuseurs, etc.).

Ces matériels et outils proviennent généralement de plusieurs secteurs. Ils sont présents dans les salles de soin, les hôpitaux, les cabinets médicaux, les cliniques et les pharmacies, ainsi que les établissements d’enseignement et de recherche, les laboratoires et surtout les infirmeries (infirmerie d’entreprise ou infirmerie scolaire). Cependant, tous les salariés, les responsables et les patients sont concernés.

Pourquoi trier et éliminer les DASRI ?

Les déchets d’activité de soins et assimilés sont très dangereux pour toute personne les manipulant. En effet, ces personnes peuvent être victimes d’une contamination à tout moment. La meilleure prévention est donc d’éliminer ces déchets dangereux et de les détruire.

Les DASRI contiennent des toxines pouvant causer une grave maladie chez un organisme vivant. Ils ne sont pas classés comme déchets ménagers, compte tenue de leur nature infectieux. De ce fait, ils devront faire l’objet d’un tri dès leur fabrication jusqu’à leur destruction. Cela est nécessaire pour éviter la propagation des agents infectieux tels que le VIH ou l’hépatite. En outre, il peut y avoir un grand risque de contamination du personnel et des patients en se blessant, par exemple, avec un outil de DASRI.

Par quel moyen éliminer les DASRI ?

Tout d’abord, ces déchets dangereux doivent être collectés. Selon l’article R 1335 – 8 – 2 et l’article R 1335 – 8 – 3 du Code de la Santé Publique. Sur ce, des mini-collecteurs appelés boîtes jaunes ont été distribués depuis le 22 octobre 2010. Elles sont destinées à collecter les DASRI de chaque foyer et de chaque producteur de DASRI. Elles sont généralement placées dans chaque pharmacie et dans tous les hôpitaux. Ces récipients seront ensuite emballés avant d’être transportés dans un lieu de traitement ou d’incinération. MEDICAL RECYCLING, situé 21 Rue Gustave Madiot 91070 à Bondoufle, une entreprise de collection et de traitement des déchets d’activités de soins est à votre disposition pour collecter et traiter vos DASRI.

La méthode de traitement de ces DASRI repose, d’une part, sur l’élimination des pathogènes infectieux. Cette technique consiste à la désinfection des déchets et en leur mise en place dans les ordures ménagères et d’une autre part, sur l’incinération par catégorie. Ils sont brûlés dans un four, à une température de 800 °C.