Zoom sur les implants dentaires

L’implant dentaire est la solution idéale lorsqu’une ou plusieurs dents manquent pour toutes sortes de raisons. Il consiste en une racine artificielle servant de support à une dent ou une prothèse dentaire. Il agit également contre la résorption osseuse naturelle. Non remboursé, ce soin dentaire reste très onéreux. Zoom sur toutes ses subtilités.

Qu’est-ce que l’implant dentaire ?

Il s’agit d’une racine artificielle, généralement en titane. L’implant remplace une racine naturelles compromise par une infection, un traumatisme ou encore une maladie gingivale ou une racine extraite. Il est fixé dans l’os de la mâchoire. Lorsque la racine de la dent est en bon état, elle est conservée. Aucun implant n’est alors proposé. Il faut savoir que l’implant constitue le point d’ancrage d’une prothèse amovible (appareil dentaire) ou fixe (couronne ou bridge-pont lorsque plusieurs dents sont impliqués).

Ce qu’il faut faire avant la pose d’un implant

Pour déterminer la faisabilité de la pose des implants, le dentiste procède à un examen médical et à la réalisation d’un panoramique ou encore d’un scanner. Il effectue ensuite les éventuels soins des dents et des gencives. Il est très important de soigner toutes les maladies bucco-dentaires soient soignées le jour de la pose des implants. L’implantation peut également être planifiée le jour même de l’extraction d’une dent ou après la cicatrisation de l’os pour plus d’esthétique. L’implant peut remédier à un édentement partiel ou total.

La pose de l’implant dentaire

Le dentiste procède à la pose de l’implant dans une pièce dédiée ou au bloc. Une fois l’anesthésie locale pratiquée, le praticien réalise une incision dans la gencive. A l’aide d’un foret, il perce un trou dans la mâchoire dans lequel l’implant va être introduit. La plupart des dentistes choisissent de mettre en place une prothèse provisoire plutôt qu’une prothèse définitive juste après la pose de l’implant. Deux ou six mois après, une vérification de l’implant est effectuée pour constater si celui-ci s’est solidement ancré dans la mâchoire. C’est alors que le spécialiste pourra engager une prise d’empreinte et un essayage de la prothèse définitive.

Les avantages de l’implant dentaire

L’implant dentaire présente de nombreux avantages. Il peut remplacer et fonctionner comme la dent naturelle, sans que l’état des dents voisines soit sacrifié. Même si la personne qui porte un implant peut ressentir de l’inconfort pendant et après la chirurgie, elle ne se rend plus compte de l’existence de celle-ci après plusieurs semaines. D’ailleurs, l’implant dentaire ne bouge pas et est robuste et durable. L’implant offre par ailleurs un rendu esthétique remarquable

Les contre-indications à la pose d’implant dentaire

Il existe de nombreuses contre-indications à la pose d’implant dentaire, comme l’insuffisance de l’os (qualité ou quantité), les maladies osseuses, les maladies cardio-vasculaires, la grossesse ou encore la chimiothérapie. Si le patient suit un traitement d’ostéoporose ou antiplaquettaire qui fragilise les mâchoires, le praticien doit prendre des précautions. Les grands fumeurs se verront également refuser des implants puisque le tabagisme est un facteur d’échec de la mise en place des implants dans l’os de la mâchoire.

Pour en savoir plus sur le remplacement de dents unitaires par des implants dentaires, sollicitez les services de Prodental. Il s’agit d’un laboratoire dentaire qui confection des prothèse et des implants dentaires à Laval.

Post Your Comment Here