Comment stériliser le matériel médical ?

Pour assurer la sécurité médicale des patients, des médecins et de l’environnement, il faut utiliser le matériel médical en toute sécurité : il faut donc le nettoyer et le stériliser. Un nettoyage minutieux et efficace de ces équipements importants est nécessaire pour éviter que la maladie ne se propage d’un patient à l’autre. Découvrez dans cet article comment stériliser le matériel médical, les avantages de le faire et les méthodes et accessoires utilisés pour effectuer la stérilisation.

Avantages de la stérilisation de l’équipement médical

Avec certaines procédures médicales, il y a contact entre les muqueuses ou les tissus stériles d’un patient et un instrument chirurgical ou un dispositif médical. Un risque important de ces types de procédures est l’introduction de microbes pathogènes, pouvant entraîner une infection. Lorsque vous ne désinfectez pas ou ne stérilisez pas correctement l’équipement médical, cela augmente le risque d’infection en raison de la rupture des barrières de l’hôte.

Tant pour le personnel hospitalier que pour les patients, les germes doivent être détruits pour réduire la propagation des infections. Un bon exemple de ceci est la lutte contre les infections que les patients hospitalisés contractent souvent en raison de leur séjour à l’hôpital. Les instruments chirurgicaux, le matériel contaminé ou une hygiène inadéquate du personnel peuvent les provoquer.

La stérilisation de l’équipement médical est donc obligatoire car :

– Elle élimine le pus, le sang, les particules étrangères et la saleté qui pourraient entraîner des complications dangereuses pour le prochain patient nécessitant une intervention chirurgicale lorsque le médecin utilise l’instrument.

– Elle diminue la charge biologique, le nombre de bactéries non stérilisées vivant sur une surface.

– Elle empêche la corrosion d’outils coûteux et très précis qui ont des pivots et des charnières délicats.

– Elle supprime le lieu de reproduction des germes survivants.

C’est le personnel médical lui-même qui doit assurer le transport en toute sécurité des équipements devant être emballés et assemblés pour la stérilisation ou la désinfection.

La stérilisation et la désinfection, lorsqu’elles sont correctement effectuées, peuvent garantir l’utilisation sûre des dispositifs médicaux non invasifs et invasifs comme ceux proposés en vente et en location chez YOMA MEDICAL à Saint-Pierre, à La Réunion.

Comment procéder à la stérilisation de l’équipement médical ?

Pour empêcher la propagation des différentes infections, tous les hôpitaux doivent avoir un plan d’attaque. La stratégie de guerre germinale de l’hôpital se compose de quelques processus effectués dans cet ordre précis :

– Nettoyage: Le nettoyage doit toujours précéder la stérilisation ou la désinfection de haut niveau.

– Désinfection: Il s’agit de la deuxième étape et peut impliquer l’utilisation de produits chimiques liquides utilisés pour tuer les bactéries non sporulées.

– Stérilisation: vous pouvez utiliser plusieurs méthodes de stérilisation pour tuer les micro-organismes pathogènes et éradiquer les agents transmissibles, comme les bactéries et les spores.

Le niveau de stérilisation ou de désinfection dépend de la manière dont vous comptez utiliser les objets. Que l’équipement nécessite une stérilisation de haut niveau, une désinfection de bas niveau ou une désinfection de haut niveau, il est classé parmi dans ces trois catégories :

– Objets critiques: comprennent les instruments chirurgicaux qui entrent en contact avec des tissus stériles.

– Objets sémitiques : comprennent les endoscopes qui entrent en contact avec les muqueuses.

– Objets non critiques : comprennent les stéthoscopes qui entrent en contact uniquement avec la peau intacte.

Vous devez tenir compte des avantages et des inconvénients de ces techniques spécifiques lors du choix d’un processus de stérilisation ou de désinfection. Lorsque vous respectez ces recommandations, vous devez améliorer les pratiques de stérilisation et de désinfection dans les hôpitaux et autres établissements de santé, réduisant ainsi les infections liées aux objets de soins chez les patients contaminés.