Ce qu’il faut savoir sur les implants dentaires

L’âge, les habitudes alimentaires et les diverses infections bucco-dentaires sont les principales causes de la perte prématurée des dents. Malgré des progrès considérables dans le traitement des infections dentaires, le problème reste intact. Le port de prothèse dentaire permet d’y remédier en reconstituant l’ensemble de la dentition, une fois quelques dents tombées. Cette alternative est de plus en plus convoitée, car elle offre une multitude de possibilités dans le choix du type de prothèse adapté à votre dentition.

La prévention d’abord

Entretenir une bonne hygiène bucco-dentaire irréprochable est de rigueur afin d’éviter toutes sortes de problèmes. Cela inclut une alimentation saine, c’est-à-dire pas trop riche en sucre, qui est la première cause de la carie dentaire. Des consultations régulières chez le dentiste permettent également de minimiser le risque détérioration de votre santé buccale.

Les infections à l’origine de la chute des dents

D’une manière générale, les infections bucco-dentaires sont toutes dangereuses pour la santé, plus particulièrement, pour la santé buccale. Néanmoins, certaines infections sont plus virulentes et ont des conséquences plus néfastes que d’autres.

La gingivite, la parodontite et l’abcès sont les conséquences d’une mauvaise hygiène dentaire. La formation des plaques dentaires en est la principale cause. Celles-ci se caractérisent par l’inflammation et le saignement de la gencive.

La gingivite et l’abcès dentaire ne sont que la première phase d’infections plus généralisées et plus importantes. Si elles ne sont pas correctement traitées, elles peuvent entraîner une complication sévère de l’infection. D’une part, les agents pathogènes responsables de la maladie peuvent infecter d’autres organes. Il s’agit principalement de l’œsophage, de la voie respiratoire, et parfois de l’estomac ou des poumons. Une personne infectée par la gingivite ou la parodontite peut avoir du mal à respirer convenablement.

D’autre part, même si les effets de la maladie ne vont pas au-delà de la bouche, ils n’en sont pas moins préoccupants. Une phase avancée de la gingivite peut causer une douleur intense au niveau des dents, un renflement important de la gencive, une perte de l’attachement des dents qui finissent par tomber. Il en est de même pour la parodontite et les abcès dentaires.

Opter pour un implant dentaire

Le port de prothèse dentaire n’est pas une mesure désespérée. Au contraire, elle constitue une alternative intéressante en cas de perte de dents. Elle permet de maintenir la structure de votre dentition et vous évite ainsi plusieurs désagréments.

Le choix des implants se fait selon le nombre et la gravité des infections dentaires. Si elles ne concernent qu’une dent, un implant dentaire suffira largement à remédier au problème. De plus, il offre plus de confort et plus de praticité pour le patient. Outre ses caractères immobiles, il est discret et facilite la mastication.

La pose d’un implant dentaire ne nécessite, en général, qu’une petite intervention chirurgicale. Elle convient pratiquement à toutes personnes pouvant supporter l’intervention.

Cependant, si une grande partie de la dentition tombe, il est nécessaire d’opter pour les prothèses dentaires amovibles. Elles permettent de remplacer plusieurs dents en même temps et de restituer l’allure de la dentition. Ces avantages ne concernent, cependant, que l’allure, car la prothèse ne permet pas une mastication semblable à une dentition normale.

Confiez vos soins dentaires à un professionnel

Des mesures correspondantes existent quel que soit le niveau de détérioration de vos dents. Que ce soit pour des contrôles habituels, le traitement des infections et la pose d’implants dentaires, sollicitez les services d’un dentiste qualifié.

La clinique ECODENTAIREà Montréal vous prodigue des soins dentaires et les méthodes de préventions. Grâce à ses nombreuses années d’expérience, la qualité des soins est garantie.

Les secrets d’une bonne haleine

Carrie dentaire, sinusite, médicament, problème d’estomac… nombreux facteurs peuvent être l’origine de la mauvaise haleine. Trouver la cause permet de s’en débarrasser. Avoir une mauvaise haleine est une gêne, pour soi comme pour son entourage. C’est également la traduction d’un problème buccale ou digestif à identifier, plutôt que d’essayer de le camoufler derrière des bonbons, des chewing-gums et d’autres produits. Pour avoir une bonne hygiène buccale, il faut avoir une alimentation bien équilibrée. En outre, il est recommandé d’arrêter de fumer et de limiter la consommation d’alcool. Aussi, passer chez le dentiste pour soigner les dents abîmées est plus que nécessaire. Comme on le sait tous, brosser les dents au moins deux fois par jour est indispensable.

Hygiène dentaire : quelques astuces

On entend par une bonne hygiène dentaire, une bonne alimentation et une bonne habitude de soin. Voici trois conseils efficaces : éviter les aliments indigestes, manger des plats contenant des fibres et prendre le temps de mastiquer pour réduire le risque de sécheresse buccale. Cependant, si votre dentition n’est pas complète, vous ne pouvez pas mastiquer les aliments. Cela causera certainement un dysfonctionnement de votre système digestif. C’est pourquoi, il vous est recommandé d’opter pour la prothèse dentaire. Que vous choisissez une prothèse amovible, fixe ou des implants, l’essentiel est que votre dentition soit complétée et que vous n’aurez plus du mal à bien mastiquer vos repas. Les bactéries à l’origine des mauvaises odeurs se développent seulement dans un milieu oxygéné : la bouche. Le matin au réveil, prenez un grand verre d’eau à température ambiante et buvez aussi régulièrement dans la journée. Par ailleurs, il faut avoir une hygiène buccale spécifique après chaque repas. La brosse à dents, seule, ne suffit pas à régler le problème de mauvaise haleine. Il faut recourir aux brossettes et aux fils dentaires pour atteindre facilement l’espace interdentaire où se logent les bactéries. Les bains de bouche antibactériens peuvent se révéler utiles ainsi qu’une gratte langue, à passer deux fois par jour, du fond vers la pointe, en veillant à ne pas provoquer de réflexe nauséeux. Pour ceux qui souffrent de carie dentaire, le seul moyen d’y remédier, c’est d’aller chez le dentiste pour se soigner.

L’importance d’une prothèse dentaire

Avoir de belles dents et une dentition complète n’est pas seulement dans un but esthétique. C’est également important pour la santé. En effet, une seule dent manquante peut conduire à des migrations ou une usure prématurée des autres dents. Cela peut aussi entraîner des désagréments plus ou moins conséquents sur la gencive et la mâchoire. Il est donc essentiel de penser à maintenir la qualité de la dentition et à la compléter, si besoin. Les principes d’une prothèse dentaire sont assez simples. Les prothèses existent sous deux facettes différentes : fixes ou amovibles. Chaque style dispose de ses propres particularités. La différence repose uniquement sur le fait que les prothèses amovibles peuvent être retirées quand vous le désirez, et cela, sans aucune intervention médicale. Pour les prothèses fixes, elles s’insèrent dans la racine de la dent. Les prothèses amovibles (dentiers), quant à elles, tiennent avec l’aide de crochets sur les autres dents. Pour certaines personnes, les dentiers remplacent toutes les dents. Ici, ces dernières tiennent grâce à la technique d’adhésion au palais.

La pose de prothèses dentaires

Si vous désirez porter des prothèses dentaires, il est obligatoire de consulter un dentiste qualifié. Il effectuera la prise d’empreinte de la bouche et le contrôle qualité. Sans oublier qu’avant la pose de l’élément en lui-même, il existe certaines étapes à considérer que seul le dentiste maîtrise. En l’occurrence, il faut réaliser les divers soins dentaires avant le montage et la pose de la prothèse (dévitalisation, détartrage, etc.). Par contre, le processus de fabrication de la prothèse est réalisé dans un établissement spécifique comme le LABORATOIRE DENTAIRE DENTALLIANCE à Montréal.

Prévenir et soigner les infections bucco-dentaires

Les infections bucco-dentaires ne sont jamais sans conséquences. Traiter ces anomalies diminue d’une manière significative les risques de complication et évite certaines maladies potentiellement dangereuses.

Les cas les plus courants

Pour éviter les infections buccales, une hygiène bucco-dentaire irréprochable est de rigueur. Cependant, cela ne suffit pas à empêcher les bactéries de causer des dommages, même superficielles, à votre bouche et à vos dents.

Dans la catégorie des contaminations sans gravité, la perlèche est l’une des plus courantes. C’est l’apparition de petites blessures au niveau de la jonction des lèvres. Elle est due à un excès de sucre, à une carence en certains nutriments et à des allergies. Les infections disparaissent au bout d’un certain temps et ne laissent généralement aucune cicatrice.

Les aphtes sont, quant à eux, des inflammations buccales qui surviennent suite au stress, au tabagisme et aux allergies. Elles sont plus ou moins douloureuses, mais sont surtout source de gênes. Elles sont, par contre, sans gravité et guérissent naturellement au bout de quelques jours à 6 semaines dans des cas plus sérieuses. Une bonne hygiène dentaire est souvent le moyen le plus efficace pour prévenir l’aphte.

En outre, l’abcès dentaire est une contamination de la gencive caractérisée par la formation de pus dans la bouche. C’est la suite d’une complication de caries dentaires avancées ou la fracture des dents.

Enfin, la gingivite se caractérise par l’inflammation de la gencive. Si elle est courante, elle n’en est pas moins préoccupante. En effet, la gingivite est souvent le premier stade d’une infection plus importante et nécessite rapidement l’intervention des dentistes. Elle est provoquée par des bactéries qui affectent les dents, mais également par le tabagisme, une mauvaise hygiène dentaire et le stress. La douleur, l’enflement et le saignement des gencives sont les symptômes les plus courants de cette maladie.

L’utilité d’un traitement dentaire approprié

La mastication est une des fonctions les plus importantes de notre corps. Une défaillance à ce niveau peut causer d’importants dégâts dans tout l’organisme. Outre les aliments et les autres substances, l’ensemble de la bouche est constamment envahie par une multitude de bactéries. Face à cela, certaines infections sont pratiquement inévitables. Néanmoins, les traitements de ces infections permettent d’éviter des complications.

Des complications accompagnent systématiquement la négligence et le retard dans le traitement des infections buccales. Dès les premiers symptômes, il est indispensable de consulter un spécialiste.

D’abord, les infections non traitées parcourent les différents tissus de l’organisme en y provoquant des dégâts. Sans traitement, ces effets peuvent atteindre des organes sensibles qui sont à l’origine de maladies graves. Les infections dentaires non traitées peuvent ainsi causer des troubles graves comme l’endocardite bactérienne. C‘est une infection bactérienne de la paroi ou du valvule du cœur. Malgré le faible nombre de cas affiliés à l’infection buccale, le risque est réel.

De même, une simple carie dentaire non soignée est à l’origine de l’infection du sinus. Le principe reste le même. Suite à une carie non soignée, les bactéries se propagent, jusqu’à toucher d’autres organes. C’est souvent le cas d’un abcès dentaire négligé.

Enfin, la parodontite est le résultat de la complication de la gingivite. Elle est caractérisée par un saignement des gencives, une mauvaise haleine et un goût désagréable dans la bouche. Si elle n’est pas correctement traitée, elle peut causer la rétractation des gencives. Les dents perdent alors leur attachement, deviennent mobiles et tombent.

La nécessité de consulter des professionnels

Pour une bonne hygiène bucco-dentaire, une consultation chez le dentistes est indispensable. Même dès l’enfance, il est utile de se faire conseiller par les professionnels. Ils sont habilités à prescrire les soins adaptés à vos dents. La clinique dentaire GUY-CONCORDIA est spécialisée dans la dentisterie générale et esthétique. Avec ses 34 ans d’expérience et ses équipements modernes, la qualité des soins est garantie.

Ce qu’il faut savoir sur les prothèses dentaires

Des milliers de prothèses dentaires sont fabriqués et utilisés à travers le monde. Mais à quoi servent-elles vraiment ? Pour qui sont-elles ? Quels sont les types de prothèses recommandées par les prothésistes ? Y-a-t-il des risques liés à la pose ? Les réponses dans cet article !

Des prothèses dentaires pour quoi faire ?

Les prothèses dentaires sont utilisées pour protéger ou pour remplacer une ou plusieurs dents très abîmées ou manquantes. Outre l’aspect esthétique, il est important de se faire poser une prothèse dentaire pour équilibrer la mâchoire. En effet, des dents manquantes peuvent provoquer un déséquilibre qui aura un impact sur tout le corps et entraînera des douleurs musculaires ou articulaires.

Les types de prothèses

Il existe 2 types de prothèse : les prothèses amovibles et les prothèses fixes.

Les prothèses amovibles plus connues sous le nom de dentier sont recommandées lorsqu’il n’y a pas suffisamment d’appui dentaire. Ce type de prothèse est facile à retirer. On retrouve l’appareil dentaire partiel et l’appareil dentaire complet. Doté d’une structure en métal et de crochets pour être fixés sur les dents présentes, l’appareil partiel permet de remplacer des dents manquantes. En résine, l’appareil complet remplace toutes les dents.

Les prothèses fixes quant à elles sont fixées dans la bouche. Seul un dentiste peut les retirer. De nombreux types de prothèses fixes peuvent être proposés par le dentiste :

  • le bridge : il remplace une ou plusieurs dents manquantes et s’appuie sur les dents voisines ;
  • la couronne : en céramique ou en métal, elle remplace une dent en s’appuyant sur sa racine ;
  • l’onlay : en céramique ou en résine, il reconstitue la partie abîmée d’une dent ;
  • la facette dentaire : en céramique, elle restitue l’esthétique des dents.

Il est à noter que les frais de la fabrication et la pose de prothèses dentaires varient d’une clinique dentaire à une autre au Québec.

Les contre-indications

Les contre-indications à la pose d’une prothèse dentaire sont nombreuses. Il y entre autres :

  • le manque d’os,
  • la mauvaise qualité d’os,
  • la grossesse,
  • la chimiothérapie,
  • les traitements immunosuppresseurs,
  • certaines maladies osseuses et cardiaques,
  • certains traitements qui fragilisent la mâchoire.

Pour être fixé, il est recommandé de parler avec son dentiste.

Poser une prothèse dentaire amovible

De manière générale, la prothèse amovible se pose sur une dentition existante. Pour qu’elle tienne bien, des crochets seront fixés aux dents voisines. En amont, le dentiste va prendre les empreintes dentaires afin de concevoir le dentier. La pose se fera facilement, sans anesthésie ni intervention invasive. Quelques réglages seront ensuite effectués pour que la prothèse soit parfaitement adaptée à la bouche du patient. Une fois le dentier posé, le dentiste donnera des conseils sur son utilisation et son nettoyage.

Avec le dentier, le patient peut manger tout ce qu’il veut sans être gêné. Le dentier doit ainsi se porter tout au long de la journée. Il convient toutefois de le retirer la nuit avant de se coucher et de le tremper dans une solution nettoyante spéciale. Pour qu’il puisse durer aussi longtemps que possible, il faut bien le protéger et l’entretenir.

Poser une prothèse dentaire fixe

Pour la pose de la prothèse dentaire fixe, il faut tenir compte du nombre de dents à poser et de la structure osseuse de la mâchoire. En amont, le dentiste réalisera l’emprunte dentaire du patient ainsi qu’un examen radiologique de sa mâchoire. Dans le cas d’une couronne ou d’un bridge, la pose se fera sous anesthésie locale ou générale (selon le cas) dans un cabinet dentaire comme la Clinique Au Beau Sourire ou au bloc opératoire. La cicatrisation est assez longue. Néanmoins, le patient pourra vivre et manger normalement sans problème.

La plupart des patients privilégient la prothèse fixe qui est plus agréable. Néanmoins, les chirurgiens-dentistes recommanderaient un modèle amovible, notamment lorsque plusieurs dents sont manquantes.

Zoom sur les implants dentaires

L’implant dentaire est la solution idéale lorsqu’une ou plusieurs dents manquent pour toutes sortes de raisons. Il consiste en une racine artificielle servant de support à une dent ou une prothèse dentaire. Il agit également contre la résorption osseuse naturelle. Non remboursé, ce soin dentaire reste très onéreux. Zoom sur toutes ses subtilités.

Qu’est-ce que l’implant dentaire ?

Il s’agit d’une racine artificielle, généralement en titane. L’implant remplace une racine naturelles compromise par une infection, un traumatisme ou encore une maladie gingivale ou une racine extraite. Il est fixé dans l’os de la mâchoire. Lorsque la racine de la dent est en bon état, elle est conservée. Aucun implant n’est alors proposé. Il faut savoir que l’implant constitue le point d’ancrage d’une prothèse amovible (appareil dentaire) ou fixe (couronne ou bridge-pont lorsque plusieurs dents sont impliqués).

Ce qu’il faut faire avant la pose d’un implant

Pour déterminer la faisabilité de la pose des implants, le dentiste procède à un examen médical et à la réalisation d’un panoramique ou encore d’un scanner. Il effectue ensuite les éventuels soins des dents et des gencives. Il est très important de soigner toutes les maladies bucco-dentaires soient soignées le jour de la pose des implants. L’implantation peut également être planifiée le jour même de l’extraction d’une dent ou après la cicatrisation de l’os pour plus d’esthétique. L’implant peut remédier à un édentement partiel ou total.

La pose de l’implant dentaire

Le dentiste procède à la pose de l’implant dans une pièce dédiée ou au bloc. Une fois l’anesthésie locale pratiquée, le praticien réalise une incision dans la gencive. A l’aide d’un foret, il perce un trou dans la mâchoire dans lequel l’implant va être introduit. La plupart des dentistes choisissent de mettre en place une prothèse provisoire plutôt qu’une prothèse définitive juste après la pose de l’implant. Deux ou six mois après, une vérification de l’implant est effectuée pour constater si celui-ci s’est solidement ancré dans la mâchoire. C’est alors que le spécialiste pourra engager une prise d’empreinte et un essayage de la prothèse définitive.

Les avantages de l’implant dentaire

L’implant dentaire présente de nombreux avantages. Il peut remplacer et fonctionner comme la dent naturelle, sans que l’état des dents voisines soit sacrifié. Même si la personne qui porte un implant peut ressentir de l’inconfort pendant et après la chirurgie, elle ne se rend plus compte de l’existence de celle-ci après plusieurs semaines. D’ailleurs, l’implant dentaire ne bouge pas et est robuste et durable. L’implant offre par ailleurs un rendu esthétique remarquable

Les contre-indications à la pose d’implant dentaire

Il existe de nombreuses contre-indications à la pose d’implant dentaire, comme l’insuffisance de l’os (qualité ou quantité), les maladies osseuses, les maladies cardio-vasculaires, la grossesse ou encore la chimiothérapie. Si le patient suit un traitement d’ostéoporose ou antiplaquettaire qui fragilise les mâchoires, le praticien doit prendre des précautions. Les grands fumeurs se verront également refuser des implants puisque le tabagisme est un facteur d’échec de la mise en place des implants dans l’os de la mâchoire.

Pour en savoir plus sur le remplacement de dents unitaires par des implants dentaires, sollicitez les services de Prodental. Il s’agit d’un laboratoire dentaire qui confection des prothèse et des implants dentaires à Laval.