santé de la vie quotidienne

Les réflexes santés de la vie quotidienne

Notre santé dépend en général de notre mode de vie et de nos habitudes de tous les jours. Pour cela, il est important de suivre les bons réflexes et d’adapter une mode de vie saine. Dans cet article, nous vous avançons quelques conseils sur les bonnes réflexes santés de la vie quotidienne. Continue reading « Les réflexes santés de la vie quotidienne »

Comment gérer les accidents sportifs ?

Les sportifs, même les professionnels bien entraînés, ne sont jamais à l’abri de blessures en tout genre. Les activités physiques, surtout répétées, causent inévitablement des séquelles plus ou moins importantes sur leur corps. Les accidents ne sont pas non plus rares dans ce domaine. Ils peuvent survenir à n’importe quel moment : durant les entraînements ou pendant les compétitions. Les entorses, les tendinites, les fractures font partie des blessures les plus courantes pour les sportifs. Il est possible de les prévenir en suivant, par exemple, un entraînement bien structuré. Toutefois, cela n’écarte pas complètement les risques. Il est de ce fait, important de toujours être accompagné de médecins sportifs.

Les causes des blessures sportives

Les blessures lors des activités physiques sont en général causées par plusieurs facteurs. Ces derniers peuvent concerner la personne ou bien l’environnement dans lequel elle évolue.

L’utilité de connaître sa morphologie

Bien connaître sa morphologie est indispensable pour prévenir les lésions dues aux entraînements inadéquats. Il s’agit de la structure du corps, des muscles, des ligaments et des tendons. En effet, certaines personnes supportent mieux certains types entraînements que d’autres.

Certaines personnes peuvent également avoir une disposition squelettique particulière. Cela les contraint à adopter une méthode d’entraînement spécifique. Dans ce cas, nous pouvons citer la forme des jambes, arquées ou genoux instables, jambes de longueurs différentes, la forme des pieds, etc.

Un entraînement inadéquat

Les blessures peuvent également être les conséquences d’une méthode d’entraînement inadéquate pour le corps. Ainsi, si la personne sollicite trop ses muscles sans leur laisser le temps de récupérer, des blessures peuvent rapidement se développer. De même, l’augmentation de l’intensité de l’entraînement peut influer sur l’état des muscles, des ligaments et des os.

Les causes externes

Il n’y pas que les entraînements et la morphologie qui sont à l’origine de ces accidents. L’environnement dans lequel la personne évolue peut également influer sur son état de santé. Ainsi, une piste inclinée ou bombée peut déformer progressivement la structure des pieds et causer des lésions.

Les blessures les plus récurrentes

Lors des exercices physiques, les muscles sont très sollicités. Les blessures et leur manifestation dépendent des circonstances des accidents.

Les crampes

Ces sont des dysfonctionnements temporaires des muscles, habituellement dues à un effort trop important. Elles peuvent survenir au repos, pendant le sommeil ou en cours d’exercice. Elles se manifestent par des contractions involontaires et passagères des muscles. Elles sont souvent liées à l’épuisement.

Les contusions

Ce sont des blessures causées par des chocs directs sur les muscles. Elles se manifestent souvent au repos, par une douleur intense et un gonflement suivi d’une ecchymose. Ce type de blessure est dangereux, notamment à cause de la possible rupture des vaisseaux sanguins au niveau de la zone blessée.

Le claquage et les déchirures

Ce sont des déchirures des muscles ou des ligaments. Le claquage est la rupture de plusieurs fibres musculaires. De par une sollicitation trop importante, ces derniers saignent et provoquent une douleur intense. À ce stade, les activités physiques ne sont plus possibles et la marche devient difficile.

Les déchirures se manifestent de la même façon que le claquage. Elles s’apparentent à des fractures musculaires qui provoquent un malaise et l’impossibilité de pratiquer des activités sportives.

Les fractures osseuses

Bien que l’os soit robuste, les accidents pouvant mener à sa rupture ne sont pas rares. Les fractures sont habituellement dues à un choc important pouvant casser l’os. Dans ce cas, les membres touchés sont paralysés. Cette paralysie est suivie d’une douleur intense pouvant mener à la perte de connaissance. En cas de fracture, il est essentiel d’immobiliser la partie fracturée pour éviter les hémorragies.

La prévention permet sans aucun doute de minimiser les risques, mais les accidents restent inévitables. A.S.M.S à Thil vous garantit une intervention rapide en cas d’accidents. Des médecins spécialisés dans l’accompagnement des sportifs et des secouristes vous accompagnent également lors des événements sportifs.

parcours de golf

Savez-vous jouer au golf ?

Beaucoup pensent que jouer au golf n’est pas à la portée de tous. Non seulement, cela semble compliqué, mais il paraît aussi que c’est très coûteux. Détrompez-vous ! Si vous voulez en savoir un peu plus sur le golf, suivez cet article.

Que doit-on savoir à propos du golf ?

Contrairement à ce que la plupart des gens pensent, le golf est un sport individuel et qui se joue en plein air. Le but de ce jeu est de faire entrer la balle dans un trou et cela en tâchant de frapper le moins de coups que possible. Autrefois, il faut dire que peu de gens s’y intéressait. Mais aujourd’hui, femmes, enfants et adolescents commencent à l’apprécier. D’ailleurs, cela se traduit par la présence de plus en plus de club un peu partout dans chaque pays. A vingt minutes de Montréal, par exemple, il y a le CLUB DE GOLF BELLE VUE qui se situe plus précisément au 880 Boulevard De Léry J6N 187. Ce club dispose de deux magnifiques parcours qui seront à la hauteur de toutes les attentes.

Concernant le terrain de golf

Le terrain sur lequel le golf est pratiqué est appelé le green. En d’autres termes, c’est le parcours. En général, il comporte 18 trous, mais il n’est pas rare aussi qu’il n’y en a que 9. Mais, dans ce cas, les participants devront faire 2 tours pour compléter les 18 trous. Le parcours de golf peut varier selon le milieu et le cadre où il se situe. D’ailleurs, il n’y a pas de mesure standard ni fixe. Mais, quoi qu’il en soit, il est composé :

-du fairway qui est l’espace en herbe rasé

-du rough qui constitue les côtés et dont les herbes sont très hautes pour rendre difficile le jeu

– du putting green où se situe le trou et le drapeau

En outre, il peut comporter des obstacles comme des zones d’eau qui ont pour objectif de rendre le jeu plus difficile.

Quelles sont les règles du jeu ?

Contrairement aux autres sports, en golf il n’y a pas d’arbitre ni de juge. Il repose principalement sur l’honnêteté du joueur. Tous les joueurs doivent jouer en respectant le discipline et en faisant preuve de courtoisie. Afin de sécuriser le jeu et les participants, chacun doit s’assurer qu’il n’y a pas d’autres personnes à proximité avant d’exécuter un coup. Chaque joueur doit également se respecter et ne pas se gêner pour ne pas se déranger.

Le but du golf est de faire entrer la balle en essayant de taper le moins de coups possible. Chaque joueur dispose de 14 cannes appelés club parmi lesquels il peut choisir et qui lui permet de s’approcher un peu plus vite du trou. En outre, un parcours comporte 18 trous qui doivent chacun être joué en 3 à 5 coups.

Qu’en est-il de l’équipement et de la tenue du joueur ?

Pour jouer au golf, le joueur doit avoir à sa disposition 14 cannes dont :

-3 en bois pour faire plus de distance

-10 en fer et qui sont de différentes inclinaisons

-1 appelé putter qui sera utilisé pour les derniers coups.

Par ailleurs, en ce qui concerne le code vestimentaire, il suffit de vous vêtir d’un polo et d’un pantalon ou d’un bermuda. Les chaussures doivent également être munies de crampons afin d’effectuer le meilleur swing. En revanche, les jeans et les pantalons fuseaux ne sont pas autorisés au golf.

Est-ce que le golf est considéré comme un sport ?

Pendant une partie de golf, les joueurs utilisent des voiturettes pour se déplacer à travers le parcours qui peut mesurer jusqu’à 50 à 60 ha. Ils transportent également leur équipements dans des caddies. A en juger par cela, on ne peut pas donc qualifier le golf de sport. Cependant, une partie de golf dure en général 4 heures, durant laquelle un golfeur peut dépenser jusqu’à plus de 1000 calories. De plus, il doit s’entraîner 3 à 5 fois par semaine. Par conséquent, le joueur doit donc être en bonne condition physique et disposer d’une grande souplesse pour pouvoir pratiquer.

Quelques astuces contre la constipation

Qu’il s’agisse d’une constipation occasionnelle ou persistante, cette affection touche surtout les femmes et les personnes âgées. Elle peut vous faire souffrir et se répercuter sur votre vie quotidienne. Avez-vous des difficultés à évacuer les selles ? Voici quelques astuces d’hygiène de vie pour vous aider à améliorer votre transit intestinal.

Buvez de l’eau quotidiennement

En général, un être humain doit boire quotidiennement entre 1,5 à 2 litres d’eau par jour pour être en forme. Une habitude d’autant plus importante, car l’absorption d’eau en quantité suffisante favorise le ramollissement des selles et contribue à une meilleure évacuation. En effet, les liquides riches en magnésium ont un effet laxatif doux et doivent être privilégiés.

Mangez des fibres

Les fibres alimentaires aident l’intestin à éliminer les déchets dans l’organisme. Ce sont d’excellents laxatifs naturels. On peut citer les fruits, les légumes et les céréales . Si vous prenez l’habitude d’en consommer, leur action sur votre transit intestinal sera encore meilleure. Il existe deux types de fibres :

  • les fibres solubles : elles sont fermentées par les bactéries du côlon.

  • les fibres insolubles : elles ne sont pas fermentées, mais favorisent l’élimination.

Les fibres trouvées dans les légumes et les agrumes stimulent la croissance de la flore bactérienne du côlon, ce qui augmente la masse fécale.

Il y a les aliments anti-constipation sources de fibres insolubles (céréales de blé, grains entiers, chou-fleurs, pois, épinards, navets, haricots verts, noix, graines…) et solubles (psyllium, céréales d’avoine, agrumes, mangues, pruneaux, asperges, carottes, oignons, orges…).

Faites du sport

Pour éviter les constipations régulières, il faut pratiquer une activité physique comme la course à pied, l’abdo, la natation, la musculation, etc. Le matin au réveil, il est possible de masser votre ventre par des mouvements circulaires. En effet, l’ exercice physique contribue à l’évacuation des selles. La constipation est aussi liée au stress. Un sport comme le yoga peut être un excellent moyen de combiner relaxation et activité physique.

Allez à la toilette à des horaires réguliers

Aller aux toilettes chaque jour et à la même heure permet d’habituer votre intestin et vos muscles à faire régulièrement leur travail. Certaines personnes se retiennent, refusant de répondre aux exigences de leur organisme. Sans forcer, vous pouvez prendre le temps en massant votre ventre. Il faut éviter de consommer les laxatifs de manière abusive , car ils rendent vos intestins dépendants et paresseux.

Buvez des boissons fraîches

Le matin, il est nécessaire de boire un verre de jus d’agrumes dans lequel vous aurez versé de l’huile d’olive. Vous pouvez aussi faire une petite cure de jus de radis noir. Buvez une ampoule 2 à 3 fois par jour, avant le repas, pendant une semaine. Les grands-mères conseillent une cuillerée d’huile d’olive mélangée à un demi-citron et du sel.

De plus, vous pouvez tester l’infusion de liseron des haies. Par contre, il faut éviter l’excès de boissons gazeuses et de boissons sucrées.

Prenez vos médicaments à l’heure

Lorsque la constipation est associée à des ballonnements ou à une digestion difficile, le probiotique est une bonne solution pour tolérer les pruneaux. Il a une action globale sur les fonctions intestinales. En cas de constipation chronique, il rééquilibre la flore perturbée, augmente les bons gaz et le volume du microbiote. En prenant les probiotiques, il faut choisir des produits qui ne contiennent pas plus de 2 ou 3 souches, avec une concentration entre 1 à 10 milliards de ferments.

La constipation est un problème de santé qui ne doit pas être sous-estimé. L’abus de laxatifs peut entraîner une dépendance de l’intestin qui ne sait plus fonctionner normalement. Avant d’y avoir recours, vous pouvez essayer les solutions naturelles. En cas de constipations trop fréquentes ou de maux intenses, vous devez consulter un médecin.

4 TECHNIQUES POUR PRATIQUER LE SPORT A LA QUARANTAINE

Il n’est pas facile de faire du sport à partir de 40 ans, car votre corps ne réagit plus de la même façon qu’il y a 20 ans passés. Voici les solutions pour y arriver :
CHOISISSEZ BIEN VOS ACTIVITÉS
Pas la peine de soumettre votre corps à rude épreuve en vous lançant dans des sports intenses comme le squash. Vous manquerez de souffle par conséquent et vous risquez de souffrir de crampes et de courbatures après le sport. Alors, allez-y doucement pour votre santé ; optez plutôt gym d’entretien, natation, gym aquatique pour dérouiller votre organisme. Entrainez-vous avec vos proches dans les randonnées à vélo ou de longues marches en forêt pour avoir plus d’oxygène. En effet, cela va vous motiver plus.
PROGRESSEZ EN DOUCEUR ET PROGRESSIVEMENT
Soyez compréhensif et soyez à l’écoute avec votre corps : dégourdissez-le sans le brusquer et quand vous sentez la fatiguer, prenez pause. Alternez, un jour course, un jour marche de 40 min. L’important, c’est de ne pas vous essouffler. Vous pouvez commencer par une ou deux séances de natation d’une demi-heure par semaine, ou une petite heure de vélo sur terrain plat pour éviter que vous tombiez. Ainsi, allez-y en douceur, ménagez-vous.
PRENEZ EN COMPTE LES CHANGEMENTS DE VOTRE ORGANISME
L’ATP est une molécule naturelle de l’énergie, aucun mouvement musculaire ne se fait en son incapacité et insuffisance. Elle est principalement un stockage énergétique indispensable à la contraction des muscles. En effet, sa production diminue avec l’âge (surtout à l’âge adulte), l’effort devient pénible : vous n’avez plus cette énergie qui vous active, le corps moins performant : quelques organes ne fonctionnent plus comme à la jeunesse. Alors, vous vous fatiguez rapidement et votre récupération se fait plus longue et quelques fois cette fatigue se transforme en maladie.
PRENEZ TOUS LES JOURS UN ALLIÉ SOURCE D’ÉNERGIE
Prendre un complément alimentaire à base d’ATP (Atepaden Energy) aide vos muscles à travailler dans de bonnes conditions et leur redonne l’énergie qui leur fait défaut donc n’hésitez pas à en prendre, mais demandez conseil à votre médecin. Cette aide journalière est destinée à améliorer l’endurance et à favoriser une meilleure récupération pour les hommes et les femmes qui veulent rester en forme et profiter des bienfaits du sport.
PLUS D’INSTRUCTION
En faisant du sport, vous devez suivre 5 règles importantes : tout d’abord, buvez avant, pendant, après l’effort (une eau riche en sels minéraux). L’hydratation est nécessaire dans chaque activité (1,5 litre) surtout à un certain âge. Ensuite, emportez des fruits secs pour vous donner de l’énergie en cas de fatigue et mangez des sucres lents de préférence 2 à 3h avant l’effort. Puis, faites 10 min d’étirements avant et après votre séance sportive, car l’étirement est un geste qui vous aide à remettre en place vos muscles. Enfin, préparez votre corps en prenant de l’Atepaden Energy quelques semaines avant votre reprise sportive, et continuez ensuite à le prendre régulièrement.

Pratiquer des activités sportives à partir de 40 ans, c’est facile si vous suivez ces 4 techniques. Bref, pour votre santé, faites du sport régulièrement.
TOUT CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR SUR LA FRAISE
Elle est un fruit plus antioxydant et très consommé.
Qui est-elle ? Connu sous ce même nom, on peut retrouver les fruits gari guette, ci lorette, charlotte, pajaro, ou encore mara des bois. Chacune a pour ancêtre la fraise. C’est une plante de la famille des rosacées et un type de réceptacle ou organe qui se forme dans les fleurs par l’union entre sa partie féminine (gynécée) et masculine (androcée).
D’où vient-elle ? De France, entre mars et novembre. 65% proviennent du Sud-ouest, 15% du Val de Loire, 11% du Sud-est et 9% de Bretagne. Quant aux fraises d’Espagne, elles sont peu goûteuses.
Comment la choisir ? Elle doit être brillante, d’un rouge uniforme, avec une collerette vert vif. Son parfum est un gage de maturité, car, une fois cueillie, elle ne mûrit plus.
Comment la conserver ? Une journée à l’air ambiant et deux jours dans le bac à légumes du réfrigérateur. L’idéal est de la consommer dès l’achat. Une fraise abîmée se dégrade vite.
Comment la préparer ? Avant de l’équeuter, il faut la disposer dans une passoire et la passer sous un filet d’eau sans la faire tremper ; sinon elle se gorge d’eau et perd toute saveur.
Comment le manger ? Nature, entière ou en fins quartiers, après l’avoir sortie du réfrigérateur trente minutes avant. En marmelades et compotes : elles conservent ainsi toutes les substances nutritives et les principes actifs des fraises fraîches, mais elles perdent de la vitamine C. Elles constituent une manière de les consommer hors-saison avec l’inconvénient cependant de leur haute teneur en sucre (50%). Et, en salade de fruits, tarte, mousse, sorbet…
En outre, les fraises sont des fruits curatifs (le cancer, la constipation) et surtout elles sont recommandées aux personnes qui souhaitent améliorer la circulation sanguine de leurs artères.
Bref, les fraises sont bonnes pour la santé, alors qu’attendez-vous !!