Comment combattre le stress oxydatif ?

Les rayons ultra-violets, le tabagisme et la pollution constituent des facteurs agressifs pour notre organisme au quotidien. A cela s’ajoute notre lutte constante contre les infections bactériennes et virales. Tous ces éléments génèrent un excès de radicaux libres, entraînant un stress oxydatif néfaste pour notre santé. Qui dit stress prétend l’oxydation et l’inflammation des tissus cellulaires. Ce stress empêche la bonne circulation du sang, accélère le vieillissement et impacte sur le cholestérol. Zoom sur la manière de combattre le stress oxydatif.

Quésako le stress oxydatif ?

Le stress oxydatif ou stress oxydant est une réaction physico-chimique subie par notre organisme. Il résulte en l’agression des constituants des cellules par les radicaux libres, des molécules dérivées de l’oxygène appelées espèces réactives de l’oxygène (ERO). Lorsque l’organisme produit trop de radicaux libres (connus pour leurs effets très toxiques), cela entraîne un déséquilibre. Dans certains cas, des facteurs extérieurs tels que la drogue, le tabagisme, l’alcool, la pollution ou une alimentation riche en graisses exacerbent la production de ces ERO. L’ensemble des métabolismes et des tissus cellulaires est alors touché, provoquant diverses pathologies telles que les cancers, les maladies cardiovasculaires, les inflammations.

L’impact du stress oxydatif sur le cholestérol

Le cholestérol ne peut être dissout dans le sang. Il se sert des protéines, plus exactement des HDL-cholestérol pour le transporter des cellules au foie et des LDL-cholestérol pour le transporter du foie vers les cellules. En cas d’excès de radicaux libres, on assiste à une attaque et une oxydation des transporteurs LDL-cholestérol, lesquels ne sont plus reconnus par les récepteurs se trouvant à la surface des cellules. Les LDL s’accumulent alors dans les vaisseaux sanguins, formant des plaques d’athérome qui empêchent la bonne circulation du sang et entraînent des accidents cardiovasculaires.

Réduire le stress oxydatif

Les molécules antioxydantes peuvent dégrader ou neutraliser les radicaux libres et de ce fait limiter le stress oxydatif. La meilleure façon de lutter contre ce phénomène est de modifier ses habitudes alimentaires. Cela implique une alimentation équilibrée pauvre en cholestérol et riche en antioxydants. Il existe une grande variété d’antioxydants puissants, comme le magnésium, le zinc, le cuivre, le sélénium, la vitamine A, la vitamine C, la vitamine E, les tanins, les flavonoïdes, le bêta-carotène, les omega 3 et les polyphénols. Ces molécules sont présentes dans les fruits, les légumes, le thé vert, le vin rouge, les huiles végétaux (olive, lin, noix, colza…), les graines ou encore le poisson gras.

Post Your Comment Here